Le porteur du projet

Michele Bellotti est chercheur post-doctorant au laboratoire Dynamiques Patrimoniales et Culturelles (DYPAC) de l’Université de Versailles-Saint-Quentin (Paris-Saclay). Docteur en Études italiennes et romanes de la Sorbonne Nouvelle, il a soutenu en 2018 une thèse intitulée Un livre jamais paru ? Le manuscrit Riccardiano 2354 e l’héritage épistolaire de Giorgio Vasari. Agrégé d’italien et membre du Centre interuniversitaire de recherche sur la Renaissance italienne de Paris 3, il s’intéresse à la philologie et à l’histoire du livre, notamment les corpus de la première modernité (écrits d’artistes, héritages épistolaires, textes liés au savoir médical). Au sein du DYPAC et en partenariat avec l’École nationale des chartes-PSL, il est porteur du projet de recherche OPUSCOR-IT. Opuscules italiens des savoirs liés au corps, XVe-XVIe s., lauréat des appels à projets 2022 et 2023 de la Fondation des sciences du patrimoine.  

Parmi ses dernières publications voir « Représentations liées au sang et à la sexualité dans les Vies de Giorgio Vasari », in H. Trop (dir.), Figures du sang dans l’Europe moderne : symboles, sciences, sociétés, Éditions Orbis Tertius, 2022, p. 161-177 et  «Disparitions et résurgences dans la conservation des textes épistolaires : le cas des lettres de Giorgio Vasari à la Morgan Library de New York», in C. A. Girotto (éd.), L’écriture épistolaire entre Renaissance et Âge baroque. Pratiques, enjeux, pistes de recherche, Sarnico, Archilet, 2021, p. 259-73.

Mail : michele.bellotti@uvsq.fr

Pages personnelles : DYPAC, Fondation des sciences du patrimoine, Academia.edu

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search